Rogue Star

Tout bientôt paraîtra un jeu qui s’annonce très très prometteur et je me devais de partager ici mon enthousiasme!

rogue-stars-coverIl sortira en décembre chez Osprey Wargames, et en français en janvier chez Vialudibunda.

Et qui de mieux pour le présenter que celui qui le traduit et le distribue en français justement, Bruno Galice.

Voilà quelques passages de ce qu’il a partagé sur la page Facebook Rogue Star France.

Sur la création des bandes:

« …pour commencer aujourd’hui je vais évoquer la création de bandes :
Le jeu est un jeu d’escarmouche SF générique. Pour l’instant il n’est rattaché à aucun univers et les figurines officielles annoncées par Northstars sont elles aussi assez génériques.
La première chose à faire est de se créer une bande ; pour cela on choisit un thème parmi ceux proposés tels que pirates, space cops, mineurs, marchands, milice, cultistes, cyborgs, etc.
C’est ce qui définira qui ils sont et pourquoi ils combattent.
Ensuite on choisit une discipline tactique qui déterminera comment ils combattent, par exemple Durs à Cuire, ou Blietzkrieg, Déterminés, Tireurs d’élite, etc. sont des disciplines tactiques.
Votre bande se voit alors allouer un capital de 200XP qui vont servir à acheter des traits qui définiront vos personnages, ou de l’équipement, je reviendrai dessus plus tard.
Les traits sont divers et variés et vous permettent de créer tout types de personnage, humain, alien, cyborg ou robot…
« 

« Comme je le disais précédemment lorsque vous créez votre bande vous disposez de 200XP pour acheter des traits ou des équipements pour vos personnages.
Les règles proposent une cinquantaine de traits, c’est ce qui décrit qui est chaque personnage et vous permet aussi bien de jouer un humain, un alien ou un robot. Les traits recouvrent aussi bien des compétences (vétéran, technicien, arts martiaux, tirer en mêlée, …) que les caractéristiques du personnage (Jambes supplémentaires, Taille, griffes, reptilien, insectoide, artificiel, …).
Ces traits ont tous une valeur en XP, certains peuvent être pris plusieurs fois ce qui permet d’être meilleur dans la compétence (niveaux), certains peuvent être des désavantages et ont alors un coût négatif en XP (jeune recrue, civil, peu réactif, etc.).
Ces traits apportent des modificateurs aux jets de dés nécessaires pour effectuer des actions. J’expliquerai le principe des jets la prochaine fois.
L’équipement rappellera sans doute beaucoup de choses à ceux qui ont connu Rogue Trader, ça va du harnais quantique pour faire de la téléportation aux lunettes de visée infra-rouge en passant par la baïonnette, la grenade auto propulsée et le jet pack.
En enfin s’ajoutent à ça les pouvoirs psioniques qui avec leur 20 capacités couvrent largement le spectre.
Tout ça combiné permet d’avoir les personnages que vous souhaitez dans votre bande.
4 exemples de bandes prêtes à jouer sont fournies de base et une 15aine de profils et leurs valeur en points sont communiqués à titre d’exemple montrant différents types de personnages (robots, mercenaires, aliens, etc.) »

13232931_1276873745674858_753731470427513193_n

Sur les mécaniques du jeu:

« Le jeu utilise le d20, chaque action (tir, corps à corps, etc.) se voit attribuer une Valeur Cible, éventuellement modifiée en plus ou en moins par les traits, équipements et d’autres facteurs tels que le stress, tout jet supérieur ou égal à cette valeur cible est une réussite.
Le joueur attaquant commence avec l’initiative, il peut activer la figurine de son choix, pour cela il lance 1, 2 ou 3 d20 et doit réussir le jet d’activation (valeur cible initiale de 8), chaque jet réussi lui donne droit à une action (marcher, courir, tirer, se cacher, etc.), chaque jet raté donne droit à son adversaire à un jet de réaction (valeur cible initiale de 10).
Chaque action effectuée donne à la figurine un marqueur de stress.
Un jet de réaction réussi permet soit de donner une action à une figurine au choix de l’adversaire, soit à l’adversaire de tenter de prendre l’initiative.
Une action faite en réaction se joue avant l’action qui a déclenché le jet de réaction, pouvant ainsi contrer l’action prévue par le joueur.
Tant que le joueur a l’initiative il continue d’activer une des ses figurines, même si elle vient d’être jouer, sachant que chaque marqueur de stress lui donne un -1 sur les jets d’activation de cette figurine.
Les marqueurs de stress du joueur actif sont retirés lorsque l’initiative change de main (volontairement ou non).
Cela donne un jeu très fluide, où il faut faire des choix et prendre des risques (lancer 1, 2 ou 3 jets d’activation, tout en sachant qu’on risque de perdre la main ou de donner des réactions à l’adversaire), enchainer les activations de la même figurine ou non, sachant que plus elle a de marqueurs de stress plus il y a de chances de perdre la main ou de laisser l’adversaire réagir. »

13239395_1276873752341524_7872475999353415729_n

Sur les scénarios:

« Un tableau de 20 missions est fourni, chacune propose un scénario différent, il est accompagné d’un tableau de 20 lieux et d’un autre de 20 complications. le système de base propose le sytème suivant : le joueur déterminé comme attaquant lance un d20 sur la table des missions, le défenseur lance 1d20 sur la table des lieux et sur celle des complications.
A partir des 3 résultats obtenus, des bandes en présence et de bon sens on mixe tout ça pour obtenir une trame narrative plausible.
Les missions sont variées : chasse à l’homme, kidnapping, sécurisation d’une zone, prise de contrôle d’un terrain, etc.
Les lieux sont aussi bien en extérieur qu’en intérieur : une terre irradiée, une forêt de cristaux, un laboratoire, une ville, la ruche d’une race insectoïde, etc.
Les complications ajoutent des conditions qui influeront sur la partie tel que stock de munitions réduit, présence d’un VIP, perturbation psionique, etc.
Certaines missions peuvent contenir des PNJ, d’autres modifient le fonctionnement de certaines compétences ou équipements, etc.
Ce système permet de jouer directement une nombre important de parties totalement différentes. Bien sûr (et même au contraire je dirais) rien ne vous empêche d’écrire vos propres missions, ou si vous avez un MJ que ce soit lui qui les écrive et vous les fasse jouer.
Un mini système de campagne est proposé qui permet de faire évoluer ses bandes grâce au gain d’XP, que ce soit pour acheter de nouveaux traits ou en faire évoluer certains déjà attribués, d’acheter de l’équipement, de soigner vos blessés (en leur ajoutant par exemple des prothèses cybernétiques, etc.).
Suite à la question de Damien, je rajoute que le jeu est prévu pour être joué sur une table de 1mx1m (3’x3′) avec au moins 6-10 éléments de décors pour rendre le jeu intéressant, proposer des couverts, etc. »

aixvnfz

« Elle sortira au format papier (couverture souple, 64 pages, tout en couleur) pour 15€ en janvier. Une version PDF sera probablement proposée aussi.« 

Comme vous avez pu le voir au fil de l’article il y a une petite gamme de figurines officielles proposées par Northstar (comme pour Frostgrave) mais je dois avouer qu’a part le robot pistolero, c’est pas vraiment ma came, et que je me tournerais vers d’autres alternatives. Ce qui pourrait être très intéressant c’est si ils sortent une boîte de figurines en plastique modulable comme ils l’ont fait pour les hommes d’armes de Frostgrave.

Que dire de plus si ce n’est : vivement janvier que je mette la main dessus et que je monte une bande, probablement en utilisant quelques-une des figurines Infinity que j’ai sur l’étagère!

Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*