Bolt action !

Fin Juin 1944, Caen vient d’être repris par les alliés, la course pour la prise du III Reich commence…
L’avance est rude, la deuxième armée Anglaise doit reprendre du terrain aux Allemands haies par haies… Le bocage Normand c’est dur…

Surtout sans confiture ! ok, C’est bon… je sors =>[]

Pour ceux qui ont un peu suivis en Histoire, je vous parle bien de la seconde Guerre mondiale, WWII pour les intimes !

bolt-action-rulebook-front-cover_0bf5ed78-d924-4662-84ef-fbdbb1c615d2

Cela fait un moment que je lorgnais sur ce jeu, sans vraiment trouver le temps de bien regarder…
Mais pour la petite histoire, Bolt Action, a été crée par les fondateurs de WB et W40k ! J’entend déjà les mauvaises langues dire que c’est pas franchement une bonne nouvelle ! Mais détrompez-vous, ces gars là on fait un super boulot, même si selon pas mal de monde, le jeu manque de réalisme. Surtout dû à la portée des armes, ça reste un jeu super dynamique ne serais-ce que par le principe de jeux:

Ce n’est plus comme dans la plupart des jeux, ou les joueurs utilises toutes leur armée avant de passer la main, là c’est aléatoire.
En gros, chacune de vos unités génèrent un dé, que vous aller mettre dans un sac avec ceux de votre adversaire.

bolt-action-orders-dice-brown-12

Lorsque le premier tour commence, un des joueurs pioche dans le sac, sans regarder bien évidement, un dé dans le récipient, et comme chaque armée possède des dés de couleurs différentes, il suffit de regarder la couleur de celui-ci pour savoir qui peut activer une unité en premier. L’unité en question devra effectuer toutes ses actions (déplacement, tir, etc…) avant de recommencer le processus autant de fois qu’il reste de dé dans le récipient !
C’est la qu’on entend avec un gros accent allemand:

  • La guerr’, gross’ gross’ malheeeuuuur’ !

Comme vous l’aurez compris, Chaque tour sera bien différent, vu que personne ne peut savoir à l’avance qui va jouer en premier, ou combien d’unité un joueur pourra jouer d’affilée !

Le deuxième gros point positif dans ce jeu sont les marqueurs « PIN », un système qui permet de faire tirer des unités même si ceux-ci n’ont aucune chance de tuer l’adversaire !
Chaque fois qu’une de vos unités tir sur une unité ennemie, et qu’elle touche celle-ci, un marqueur « PIN » est mis à côté de l’escouade touchée. A première vue, rien de bien transcendant, mais détrompez-vous ! Ceci a un très gros impact sur l’unité en question:

  • Chaque fois que vous activez une unité, qui possèdent des marqueurs « PIN », avant de faire quoique ce soit avec elle, elle doit réussir un test de commandement en déduisant les marqueurs accumulés ! Bien évidement il est possible d’un mettre plusieurs sur une unité, mais seulement un par unité qui tir. Et si par malheur ce nombre atteint le commandement de l’unité, elle fuie définitivement le champ de bataille !
  • Une unité « PINNED » (avec marqueur « PIN »), subit un malus pour toucher équivalent au nombre de marqueur sur elle ! De quoi faire baisser drastiquement l’efficacité d’une unité !

Sinon, le principe reste équivalent aux jeux pré-cité, mais sans les interminables problème de règle sans fin qu’on retrouve dans les jeux GeuWeuWeu….
En tout cas jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu de prise de tête avec mes adversaires…

Donc, pour préciser a ceux qui dorment dans le fond de la salle, j’ai commencé ce jeu avec la « British army », une armée dont j’aime le style du casque assiette a soupe, qui déjà pendant la première guerre mondiale était complètement dépassé…

Voici la première demi section de Tommys:

20160531_21205220160531_212142 20160531_212114

Les kits de base en plastique sont d’assez bonne facture, même si je regrette un peu l’utilisation d’un socle totalement plat, sur certain décors c’est un peut la galère de faire tenir une escouade complète…
Prenez aussi un Prozac avant de faire le montage de ceux-ci, car le montage des bras avec les armes sont plus qu’anecdotique… Il m’a facilement fallu le montage d’une quinzaine d’entre eux avant de savoir comment monter sans faire de crise de nerf !

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.